Emploi & digital

Témoignage de Stéphanie : avoir un bon CV et cibler sa candidature avec l’Emploi Store

temoignage Stéphanie

Stéphanie est en recherche d’emploi. A 39 ans, elle recherche un poste d’assistante de gestion après avoir été licenciée pour raisons économiques après huit ans dans la même société. Comment continuer à s’épanouir professionnellement ? En trouvant un poste adapté à ses aspirations. Ses conseils et ses astuces pour vous aider, vous aussi, à bien organiser votre recherche d’emploi…

Vous avez utilisé emploi-store.fr pour préparer votre candidature. Racontez-nous…

J’ai découvert le site emploi-store.fr par ma conseillère Pôle emploi. Elle m’a montré pas mal de choses; dans un premier temps, j’ai trouvé des idées sur la meilleure façon de faire mon CV. Mon dernier CV datait en effet de huit ans auparavant. J’avais donc besoin d’un sérieux coup de main pour le remettre au goût du jour ! J’ai cherché comment améliorer mon CV sur le site de l’Emploi Store. Puis j’ai choisi une application qui me convenait et je suis contente du résultat.

Et ensuite vous avez choisi de cibler des sociétés?

Oui, en effet. Et c’est la Bonne Boîte qui a attiré mon attention et qui est vraiment super! Cela permet d’identifier des sociétés près de chez soi. J’ai ainsi contacté des entreprises auxquelles je n’aurais absolument pas pensé et qui étaient pourtant à côté de chez moi ! Avec la Bonne Boîte, j’ai les coordonnées d’entreprises qui correspondent à ce qui m’intéresse, je sais ce qu’elles font, comment elles sont structurées. C’est plus facile ensuite de les contacter. Cela m’a permis d’avoir un listing et d’envoyer des candidatures spontanées pour dire : « Voilà, je me présente, voici mes compétences, je suis à la recherche d’un poste »; cela m’a aidé à nouer des contacts. Et je continue à beaucoup l’utiliser !

la bonne boite

PME ou grande entreprise ?

Je cherche à intégrer une PME et la Bonne Boîte m’a permis d’identifier les structures de ce type et de bien cibler mes recherches. Même s’il n’y a pas forcément de besoin quand je contacte les entreprises, cela me permet d’augmenter mes chances de trouver un emploi. Pourquoi ? Parce que je les cible correctement. Le fait de proposer ma candidature, mes compétences, cela cadre vraiment avec la dimension de la société et cela augmente mes chances. La Bonne Boîte aide en ce sens.

Ma philosophie pour retrouver un travail, c’est de choisir un travail où je puisse m’épanouir sur le plan professionnel

Vous avez conjugué une recherche d’emploi avec le digital sur internet avec les conseils de la personne qui vous suit à Pôle emploi?

Oui, quand j’avais une question, une idée, en complément de ce que ma conseillère me conseillait, j’ai trouvé sur l’Emploi Store plein de choses : comment faire son CV? Comment cibler ses sociétés? J’ai aussi trouvé intéressant les formations en ligne avec les MOOC, même si je ne suis pas allée jusqu’au bout… cela permet de continuer à monter en compétences en parallèle de sa recherche d’emploi.

mooc

Et aujourd’hui où en êtes-vous?

J’ai beaucoup d’entretiens; je dois en être à une quinzaine… Je suis en négociation aujourd’hui surtout pour la rémunération. C’est positif. Quand je réponds à une annonce, globalement je suis contactée et j’ai un entretien. Mon CV sort du lot ! Ma devise, c’est que quand on répond à une annonce, il ne faut rien lâcher ! Pour le moment, j’ai des contacts qui peuvent éventuellement déboucher…

Vous êtes dans une bonne dynamique. Comment en êtes-vous arrivé là ?

La recherche d’emploi, cela nécessite du temps. Entre le moment où on cible et où on décroche un job, il faut accepter qu’il y ait du temps. Et il faut se donner les moyens. En ce qui me concerne, j’ai d’abord eu un contact avec ma conseillère Pôle emploi qui a été très à l’écoute, je tiens à le souligner. Avec elle, j’ai mis en place des formations; une fois mes formations terminées, je me suis consacrée pleinement à ma recherche d’emploi. Si j’ai des retours positifs, c’est bien parce que je m’y emploie à plein temps durant toute la journée !

Se tenir à jour, rester en veille (…), ainsi, on ne perd pas pied avec le monde du travail; et ça, c’est essentiel!

La recherche d’emploi, dites-vous, c’est accepter que cela prenne du temps…

Oui, c’est vrai; la recherche d’emploi prend du temps; mais ce n’est pas du temps perdu. Par exemple, cette semaine, je n’ai eu qu’un entretien. Mais j’ai fait des relances, j’ai appelé et tenu à jour mes tableaux de bord. J’en profite pour retourner sur l’Emploi Store et regarder les dernières nouveautés. Je réactualise mon CV, mon profil… Ce sont toutes ces petites choses qui font que je trouverai une opportunité

Quels conseils donneriez-vous aux personnes en recherche d’emploi comme vous ?

Rester toujours sûr(e) de soi, et motivé(e), tenir à jour tous ses tableaux de bord… toutes les petites choses à mettre en place pour rester opérationnel dès qu’une personne vous contacte. Vous ne savez jamais qui vous avez au bout du fil; si par exemple c’est l’employeur qui a déposé l’annonce à laquelle vous avez répondu, vous avez intérêt à être en mesure de la retrouver de suite et de pourvoir échanger directement avec l’employeur !
Se tenir à jour, rester en veille, concentré à partir de conférences, de ce qui existe sur Internet, ou à partir de l’annuaire des entreprises qu’on a reçu dans sa boîte aux lettres et qui peut vous donner des pistes pour des candidatures. En gardant ce dynamisme, on ne perd pas pied avec le monde du travail; et ça, c’est essentiel !

Vous avez réfléchi à votre marché du travail ?

Oui, mais à partir de mes envies… Ma philosophie pour retrouver un travail, c’est de choisir un travail où je puisse m’épanouir sur le plan professionnel. Ma conseillère Pôle emploi m’a aidé à chercher un métier où je pourrais conjuguer mes aspirations professionnelles et les réalités du monde du travail aujourd’hui. On a identifié le marché du travail et là où je pourrais proposer mes compétences aux sociétés.

Parlez-nous de votre formation…

Quand j’ai commencé ma recherche d’emploi, j’ai identifié un manque : je ne parlais pas anglais. Ma conseillère m’a expliqué comment je devais faire, quelles démarches entreprendre. J’ai ainsi pu réaliser une formation de 280 heures en anglais ainsi qu’une remise à niveau de bureautique pour obtenir la certification « TOSA ». C’est une chance pour moi pour pouvoir expliquer mon niveau à des recruteurs potentiels. Cela m’a aidé à reprendre confiance e moi. En anglais, je ne suis pas bilingue, mais je peux prétendre à une compétence supplémentaire. J’ai pu échanger en anglais lors d’entretiens, ce qui n’était pas possible il y a quelques mois.

Un mot pour conclure ?

A travers ce parcours où j’ai refait mon CV, où je me suis formée et où j’ai appris à cibler mes candidatures, j’ai retrouvé confiance en moi. Il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour provoquer sa chance. Je me dis que je dispose aujourd’hui de toutes les armes aujourd’hui pour obtenir ce coup de pouce qui me permettra de retrouver un emploi. Tout cela m’a reboosté!
Le fait d’avoir été sollicitée pour un témoignage me fait plaisir; c’est une expérience gratifiante; je ne suis seule dans cette situation et je sais aussi que cela peut aider les autres.
Si ce que j’ai vécu dans ma recherche d’emploi peut aider à donner le déclic à quelqu’un, j’en serais heureuse !