Emploi Store & vous

Le digital au service de la création d’entreprise avec Luca

serious game my startup experience

Comment le digital peut accompagner la création d’entreprise ? Luca Perret, porteur du projet Sofaces, a testé « My Startup experience« , un serious game qui aide à se poser de bonnes questions. Il vous livre sa propre expérience.

Quel intérêt avez-vous trouvé avec « My Startup experience »?

J’ai trouvé que le jeu était rempli d’humour. Cela peut paraître paradoxal, quand on décide de suivre un jeu sérieux, un «serious game», tel que « My Startup experience». Mais c’est un point important qui m’a beaucoup plu. Et puis, surtout, j’ai pu transposer la situation des deux personnages Red et Blue à mon propre projet.

Si vous deviez faire découvrir « My Startup experience » à quelqu’un qui ne le connaît pas, que lui diriez-vous ?

Je lui dirais « Si vous avez une idée de création d’entreprise, faites ce jeu, cela vous permettra de la mettre au clair ! » Savoir par où commencer, c’est essentiel. Moi, si j’avais eu cela au début de mon projet, je n’aurais pas réalisé toutes les étapes par lesquelles je suis passé. J’aurais gagné un temps précieux

C’est-à-dire ?

« My Startup experience » permet de synthétiser des méthodes de professionnels. Une façon d’éviter de partir de zéro. Il y a là la base, et c’est vraiment l’idéal. A la fin de chaque section de jeu, il y a des outils de brainstorming et de réflexion, notamment des fiches de débriefing. On peut même les imprimer. Ce sont les méthodes de dernier cri, de lean start up, qui sont expliquées dans ce serious game. Moi, dans mon projet de création d’entreprise, j’ai réorienté le projet à partir du moment où j’ai interrogé mes clients potentiels; et ça, cela fait partie de la méthode lean start up. C’est bien expliqué dans le serious game; si je l’avais su avant, j’aurais tout de suite préparé des interviews et des questionnaires pour s’orienter sur le besoin. Je ne me serais pas éparpillé.

my startupexperience home

Quelles sont les questions à se poser pour un entrepreneur ?

C’est vraiment important à dire à l’entrepreneur : il faut poser des questions, ne pas hésiter à interroger les concurrents ; il y a des outils pratiques avec les personnages du serious game; on agit dans le jeu : c’est important, on se sent acteur et on se sent en situation lorsqu’on va vivre la réalité dans notre projet.

J’ai pu transposer la situation des deux personnages Red et Blue à mon propre projet

Y a-t-il des ressources dans ce jeu ?

Oui, tout à fait. Il y a aussi des infographies très bien faites. On a accès à un lexique et des méthodes adaptées aux entrepreneurs. Ce sont des ressources que tout entrepreneur devrait pouvoir utiliser à partir du moment où il a l’idée de la création de son projet. Oui, ce serait intéressant pour lui d’avoir accès à ces ressources. Je pense que, pour certains entrepreneurs, avoir accès à ce serious game leur permettrait de surmonter des obstacles. Parce que cela donne confiance.

Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Cela m’a rassuré sur les techniques que j’ai utilisées; cela m’a aussi orienté sur le service que je veux faire, en l’occurrence, un site internet : qu’est-ce que veut l’utilisateur? Le premier objectif, c’est de proposer un premier prototype avant que le service ne soit vraiment terminé. Un entrepreneur veut tout le temps montrer le meilleur de ce qu’il peut faire aux clients, mais cela ne sert pas forcément; il suffit souvent de faire un Proof of concept (POC*) qui prouve l’utilité du service ou du produit et de le faire tester. Et ça, c’est vraiment un outil important à savoir.

On se sent acteur et on se sent en situation lorsqu’on va vivre la réalité dans notre projet

Quelles étapes dans ce serious game ?

Au début, la mise en contexte m’a paru vraiment sympa ; d’autant plus que cela correspond souvent à la réalité; on voit une vidéo qui raconte l’histoire de deux amis qui discutent, échangent et trouvent une idée. Ils se demandent pourquoi ils ne se lanceraient pas; l’un gère la communication, l’autre est plus dans la technique. C’est là où on voit l’importance de l’équipe. Et c’est vrai que l’équipe joue un rôle important dans la création d’une entreprise. Si on a une bonne équipe, le projet va mieux avancer.
Ensuite on arrive à la présentation de l’idée. On interagit dans la deuxième partie avec les personnages pour les aider à cibler les fonctionnalités de leur application.
La troisième partie concerne la vente du premier prototype. Avec un dialogue interactif avec un client qui nous permet trouver les bonnes réponses, en particulier sur les fonctionnalités du prototype que Red et Blue vont livrer et sur son prix.
Comment établir un prix ? Comment orienter le client pour l’aider à définir ce qu’il veut réellement ? Ce sont des questions essentielles à se poser !

Des exemples d’avis et notes sur ce service : avis my startup experience

C’est une vraie mise en situation, avec un business plan en fonction du prix, des clients et du marché ?

Oui, c’est bien la mise en œuvre du business plan; on réfléchit aux fonctionnalités pour le premier client, au marché, au prix. On joue, mais on applique ce à quoi on doit réfléchir pour un business plan.

Quelle évaluation avec ce serious game ?

Jusqu’à la fin, on a envie de découvrir la suite de l’histoire des personnages; on voit qu’ils ont toutes les clés en main pour réussir leur projet. J’ai plutôt bien réussi le serious game. Mais ce qui m’a vraiment servi, c’est de faire le parallèle avec mon projet, avec la réalité de mon quotidien. Et cela s’adaptait bien à ma situation. Oui, les méthodes restent les mêmes ; on voit bien que ce serious game permet de synthétiser des méthodes pour les entrepreneurs, de les rendre faciles et utiles à tous.
A chaque fin de chapitre, on doit participer à la mise en place d’un de leurs outils et on doit sélectionner ce qui est positif ou négatif dans leur projet. L’important est de bien cerner les points à mettre en avant.

avis note mystartupexperience

Quel résumé en feriez-vous?

C’est interactif. On joue, on a l’impression d’être acteur dans l’entreprise des personnages. Ce serious game propose des scènes qui sont communes à tous les entrepreneurs, notamment ceux qui lancent leur projet en équipe. C’est conforme à la réalité ! Je peux dire que cela s’est passé comme ça pour moi. Bref je me suis retrouvé complètement dans ce serious game. C’est vraiment une cohésion qui a fait qu’il fallait lancer cette idée-là; Red et Blue, pour moi, c’est la même chose. J’ai ressenti une vraie correspondance entre mon projet et celui de Red et Blue.

A qui s’adresse ce serious game ?

Pour moi, tout entrepreneur doit faire ce serious game avant d’entreprendre la moindre chose. De la personne qui a une simple idée à celle qui en est au stade de proposer un premier prototype de son service ou de son produit. Mais quelle que soit l’étape, on pourra toujours trouver dans ce serious game quelque chose qui s’adapte à sa situation.
On peut tout de suite appliquer ce qu’on a appris pour sa propre start up; c’est vraiment ce que j’aimerais mettre en avant. C’est immersif. Ce n’est pas qu’un jeu, c’est vraiment applicable immédiatement.
Tout le monde peut utiliser ce jeu; il y a de l’humour, c’est accessible. Cela peut s’adresser à tous quel que soit son niveau, quelle que soit l’étape de son projet. Cela peut même éveiller chez des gens l’esprit d’entreprendre, l’esprit de la création d’entreprise.

*Proof of concept (POC*) : réalisation courte ou incomplète pour démontrer la faisabilité d’un projet

 

Accéder au service sur l'Emploi Store